La charpente, un puzzle bien conçu

Comme pour la taille de pierre, les choix qui ont été faits pour la charpente relèvent d'une démarche esthétique mais aussi économique. La conception de la charpente a été pensée afin de travailler avec de petites sections, ce qui permet de rester en bois massif et de faciliter la manutention sur chantier. D'un point du vue financier, l'essence du bois utilisé est de l’épicéa.

Eric, compagnon charpentier nous a partagé l'approche de son métier et ses précieux conseils pour travailler le bois dans le respect de ses fibres. Il est aussi le chef de chantier, un chef d'orchestre incroyable qui répartit le travail entre chacune des équipes et qui veille à ce que chaque pièce du puzzle prenne sa place au bon endroit et au bon moment.




Les parties teintées des poutres seront extérieures, il y aura un avant-toit qui donnera de l'ombre à une fenêtre orientée sud.


Pour réaliser cette charpente, chaque pièce de bois a d'abord été travaillée au sol et ensuite montée en toiture. Les pannes sont emboîtées dans les encoches prévues dans les arbalétriers pré-assemblés. L'entrait traditionnellement fait en bois est remplacé par un câble métallique, ce détail permet d'alléger la perception de l'espace et de gagner de la hauteur sous plafond.


En haut du mur, un avant-toit appelé "génoise" a été créé avec un rang de tuiles posées en encorbellement, un détail typique de la région. Le rôle de la génoise est d'une part d'éloigner les eaux de ruissellement de la façade comme une corniche, et d'autre part de supporter et continuer le pan versant de toit.


Ensuite, sont posées les pannes sablières qui permettent de répartir la charge de la charpente sur tout le long du mur. Après la pose des sablières, arrive la pose des arbalétriers, ils sont de deux types sur le chantier : les arbalétriers avec pattes de fixation pour les pannes et ceux avec encoches pour emboîter les pannes qui seront en porte-à-faux.


Les poutres qui resteront apparentes à l’extérieur sont traitées pour résister aux intempéries, aux insectes et aux champignons.


- clique sur les flèches pour voir plus de photos -


Sources texte : Matière en main.

Photos et croquis : Matière en main, Coryse Vattebled.